Quel financement pour une maison écologique ?
Cia-brest.fr » Investir » Quel financement pour une maison écologique ?

Quel financement pour une maison écologique ?

Optez-vous pour la construction d'un logement qui respecte l'environnement et la santé de ses habitants ? Un tel projet, c'est bien mais c'est coûteux. Alors comment faire pour mener à terme une telle entreprise ? Telle est sans doute la question majeure que vous vous posez. Heureusement, qu'il existe des mécanismes de financement prévus à cet effet.

L'éco-prêt à taux zéro :

En abrégé l'éco-PTZ, l'éco-prêt à taux zéro est un mécanisme de subvention accordé sans condition de ressources à tout propriétaire désireux de procéder à des travaux de rénovation énergétique. Cette aide est donc octroyée pour le financement des travaux d'isolation thermique et d'économie d'énergie : l'isolation de la toiture et des murs, le remplacement ou installation d'un chauffage ou d'un chauffe-eau utilisant des énergies renouvelables.

Peuvent bénéficier de l'éco-PTZ, les propriétaires occupants, les bailleurs et la société civile disposant d'un logement construit avant le 1er janvier 1990 à hauteur maximale de 30 000 euros. Il est remboursable sur une période de 10 ans. Passer ce délai, des sanctions établies à cet effet peuvent être engagées.

Pour bénéficier de l'éco-PTZ, le propriétaire doit se rendre auprès de l'un des établissements de crédits partenaires : BNP Parisbas, Crédit Agricole, Société Générale pour ne citer que ceux-ci. Une fois sur place, il lui sera demandé de présenter au préalable un formulaire dans lequel est dressé un devis des travaux qu'il souhaite engager. Sur la base de ses avoirs et dettes déjà contractées, la banque va décider si oui ou non, elle peut lui accorder le prêt.

La prime Cash Énergie :

La Prime cash énergie est le fruit de l'action conjointe de l'association de consommateurs CLCV (consommation, logement et cadre de vie) et de GEO PLC, spécialiste de l'économie énergétique. Ce service a pour objectif de faire bénéficier à tout particulier des avantages du programme CEE (Certficats d'économie d'énergie). Cela en valorisant les certificats générés par les travaux relatifs à l'isolation des combles ou des murs, l'installation d'une chaudière à condensation ou d'un chauffe-eau solaire.

Pour bénéficier du dispositif Prime Cash Énergie, il faut au préalable :

– s'inscrire sur le site internet Primecashenergie.com.

et adhérer à la CLCV pour un coût annuel de 30 euros.

Le prêt à taux zéro ou le PTZ :

Tout comme l'éco-PTZ, Le prêt à taux zéro est accordé en cas de rénovation d'un logement. Il ne concerne que les ménages à revenus modestes et intermédiaires. son allocation se fait sur la base :

– du coût total de l'opération.

– de la zone géographique où se situe l'achat immobilier à subventionner.

– du nombre de personne composant le ménage.

– des avoirs du ménage.

Sur la base de ces informations, un ménage peut se voir octroyer un prêt à taux zéro d'un montant allant de 18 000 à 89 700 euros.

Les financements de l'Agence Nationale de l'Habitat :

L'Anah (Agence Nationale de l'Habitat) met à la disposition des propriétaires occupants, bailleurs et aux syndicats de copropriétaire des aides dont les logements ont plus de 15 ans d'âge. Cela est rendu évident par la mise sur pied des programmes Habiter mieux et MaPrimeRénov destinés aux familles à revenus modestes ou très modestes.

Les aides de l'Anah s'orientent essentiellement vers tous les travaux et prestations qui concernent :

– les chaudières à très haute performance énergétique, excepté celles qui fonctionnent au fioul.

– les équipements de chauffage ou de fourniture d'eau chaude sanitaire fonctionnant au bois ou autres biomasses et à l'énergie solaire électrique.

– les pompes à chaleur géothermiques et solaro-thermiques.

– la ventilation mécanique contrôlée.

– la réalisation d'un audit énergétique.

– l'isolation.

– la protection des parois vitrées ou opaques contre les rayonnements solaires.

Le montant de l'aide à être allouée dépend des ressources de la personne sollicitant et du coût estimatif des travaux. Pour l'obtenir, elle doit par conséquent suivre la démarche ci-après :

– créer un compte sur le site MaPrimeRénov.gouv.fr afin de pouvoir y soumettre une demande d'octroi d'aide accompagnée en pièces jointes du devis professionnel RGE (Reconnu garant de l'environnement), de la carte d'identité, et de l'information fiscale.

– attendre de recevoir l'accusé de réception qui confirme que la demande a été prise en compte et est en attente de validation.

– Cette étape franchie, la personne sollicitant peut procéder au démarrage des travaux.

– À la fin des travaux, elle doit alors soumettre la facture de solde à l'Anah via son compte.

– Après examen, la prime peut donc être mise à sa disposition.