Comment isoler un mur intérieur avec isolant mince ?
Cia-brest.fr » Instant déco » Comment isoler un mur intérieur avec isolant mince ?

Comment isoler un mur intérieur avec isolant mince ?

L’isolation thermique est une technique permettant de compresser la chaleur ou le froid dans une enceinte et d’éviter leur échange avec l’environnement extérieur.

C’est un processus qui s’inscrit dans une dynamique d’optimisation de la dépense énergétique. Pour y arriver, plusieurs matériaux, dont l’isolant, sont utilisés. L’isolant existe sous diverses formes dont l’isolant mince.

Voulez-vous isoler votre mur intérieur avec ce type de d’isolant ? Voici comment faire.

Que savoir à propos de l’isolant mince ?

Par l’expression isolant mince, on désigne un matériau multicouche à la forme d’un sandwich. Il est composé de plusieurs autres isolants compressés entre diverses feuilles d’aluminium qui lui donnent une ressemblance bien forte, d’où le nom de produit réfléchissant. On y retrouve aussi des couches dites intermédiaires de natures diverses notamment :

  • végétale
  • animale
  • polyéthylène à bulle
  • mousse souple.

Malgré leur performance qui fait souvent débat, les produits réfléchissants présentent des avantages considérables. Avec leur grande souplesse, ils peuvent être posés sans grande difficulté. Il suffit de réunir tout le matériel requis. De même, compte tenu de leur forme (très fine), les isolants minces vous permettent de gagner de l’espace.

L’isolant thermique mince résiste bien au feu. Il est très robuste et efficace notamment en période estivale. C’est le matériau idéal pour l’isolation des espaces compliqués notamment les combles. Le produit n’est point toxique ni irritant. Il ne produit pas non plus une grande quantité de poussière.

Comment isoler ses murs avec l’isolant mince ?

Avez-vous un projet d’isolation de vos murs ? Souhaitez-vous utiliser l’isolant mince ? Puisque vous connaissez déjà les caractéristiques et les avantages du matériau, vous pouvez le faire vous-même ou recourir à un professionnel.

  • Faire l’isolation soi-même

Avant toute chose, vous devez apprêter tout le matériel à utiliser lors du processus de l’isolation. Rassurez-vous, la procédure est la même comme dans le cas d’un isolant classique.

Une fois la préparation passée, veuillez installer les rails et montants avant de penser à poser l’isolant. Ici, veillez à bien respecter les règles nécessaires afin de bien installer le produit. Pour ce faire, commencez par bien découper l’isolant.

Ensuite, à l’aide des tasseaux ou des agrafes, fixez-le proprement du côté de la chaleur à l’intérieur du mur. Assurez-vous de son étanchéité et n’oubliez surtout pas les larmes d’air des deux côtés du matériau. Enfin, pensez un peu à l’aération et à la ventilation de la pièce. En prenant tout ceci en compte, vous aurez réalisé un excellent travail.

Après avoir placé l’isolant, coupez les plaques de plâtre et fixez-les sur l’ossature. À présent, il ne reste que la dernière étape pour finir, la pose des fourrures de finition. Vous venez ainsi d’isoler votre mur intérieur.

  • Faire appel à un professionnel

L’isolation thermique d’un bâtiment est une opération de grande importance. Dès lors, le recours à un spécialiste est recommandé. Le grand avantage ici, c’est que l’expert pourra joindre ses expériences à son professionnalisme pour réaliser un travail parfait.

Ainsi, si cette solution est la vôtre, pourquoi ne pas préférer un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) ? Rassurez-vous, en plus d’être écologique, cette option vous permet de bénéficier d’un crédit d’impôt (octroyé sous certaines conditions minimales).

À présent, vous ne semblez plus étranger aux isolants minces. Vous savez notamment comment vous servir de ces matériaux pour protéger votre mur intérieur par l’isolation thermique.