L'investissement immobilier offre beaucoup d’avantages. Il présente aussi des risques non négligeables quand on ne sait pas bien s’y prendre. Dans tout investissement, l’improvisation ne peut pas être une option, encore moins pour ce qui concerne l’immobilier neuf. Comment donc bien investir dans le neuf ? Voici des conseils qui devraient être utiles.

Connaître le risque véritable et évaluer la rentabilité

La rentabilité du placement immobilier est l’un des paramètres qu’un investisseur veut connaître à tout prix. Pour l’immobilier neuf, cela est encore plus vrai. Tout investissement présente un risque. Il faut connaître avec précision ce risque afin d’optimiser le rendement après achat de l’immobilier neuf. Si vous mettez votre bien en location, vous devez savoir comment calculer le rendement locatif brut et la rentabilité nette. La première opération dépend du loyer annuel et du prix du logement.

Rendement locatif brut = (Loyer annuel/Prix du logement) x 100

Le calcul de la rentabilité nette n’est pas plus complexe. Cependant, les opérandes sont plus nombreux et se résument en charges diverses, avantages fiscaux et intérêts d’emprunt. En fonction des projets, le rendement locatif net peut varier entre 3 et 4 %. En plus de cela, il y a le bonus de la sécurité qu’offre la pierre. Sachez que plus la rentabilité est grande, plus le risque est élevé. Le rapport risque/rentabilité du neuf s’avère donc très intéressant. Dans ce cas, vous bénéficierez des avantages fiscaux. Si vous préférez le neuf cher, vous ne pourrez pas profiter de ces avantages fiscaux. Par contre, la rentabilité nette est plus basse (autour de 1.5 %). Néanmoins, vous jouirez d’une meilleure sécurité patrimoniale.

Établir une stratégie d’investissement

Avant de définir cette stratégie, il vous faut absolument savoir pourquoi vous faites le choix du neuf. Une fois que les raisons sont trouvées, vous choisirez mieux le logement, son emplacement et tous les autres détails. Dans la pratique, l’établissement d’une stratégie devrait mettre en évidence le patrimoine, le budget, le financement, le crédit, les intérêts et d’autres paramètres.

Le patrimoine

D'abord, faites un bilan patrimonial franc. Pour ce faire, analysez vos sources de revenus, votre situation patrimoniale et les autres placements auxquels vous êtes assujetti (épargne, assurances, etc.) Votre situation fiscale fait aussi partie des éléments constitutifs de votre patrimoine. Si l’impôt que vous payez est important, des mécanismes d’allègement, notamment le dispositif Pinel sont mis en place pour encourager les investissements immobiliers neufs.

Le budget

La deuxième étape consiste à calculer la marge de manœuvre financière. En général, le loyer que le locataire verse ne couvre pas la mensualité de crédit dans son entièreté. Vous devez donc compléter chaque mois pour couvrir cette mensualité. C'est ce qui s’appelle Effort d’épargne. Si vous êtes vous-même locataire, la banque pourrait refuser de vous accorder un prêt pour ce nouvel investissement. Il en va de même si vous avez souscrit un prêt pour votre résidence principale que vous n’avez pas encore remboursé.

Les crédits et intérêts

Pour investir dans l’immobilier, il est conseillé de le faire à crédit, même pour le neuf. Même si vous avez suffisamment d’argent pour acheter, investissez d’abord à crédit. La raison est simple. Les taux d’intérêt pratiqués aujourd’hui sont inférieurs à la rentabilité des investissements. Cela est plutôt avantageux pour les investisseurs. Par ailleurs, les intérêts d’emprunt ont aussi la faculté d’optimiser la fiscalité. Ces intérêts sont automatiquement déductibles des loyers déclarés au fisc.

Une stratégie immobilière bien élaborée

Après avoir passé au crible ces différents points, vous pouvez à présent définir une bonne stratégie immobilière. Vous avez la possibilité de percevoir des revenus afin d’arrondir les fins de mois. Pour sécuriser votre investissement, choisissez une zone géographique où la demande locative est importante. Il y a plusieurs autres stratégies immobilières. Une autre consiste à reprendre le logement neuf après un temps de mise en location. Dans un tel cas, il est préférable d’investir dans un logement neuf dans une ville quelconque de votre choix. Par ailleurs, grâce à la loi Pinel, vous pouvez aussi choisir une stratégie pour loger vos parents ou enfants.

Prendre des informations sur le type d’immobilier neuf

Investir dans l’immobilier neuf, c’est faire l’option d’un actif durable. Avant tout investissement, renseignez-vous sur l’immobilier. Le bien neuf doit vous permettre de réduire vos charges, de faire des économies d’énergie et surtout d'assurer le confort de ceux qui vont y vivre.

Réduction des charges

Normalement, dans une maison nouvellement construite, les charges sont quasi inexistantes. Si vous investissez dans l’immobilier neuf, assurez-vous que les charges sont minorées pendant les 10 ou 12 ans qui suivent l’achat.

Économies énergétiques et confort

Une nouvelle construction doit être bien isolée et réduire les factures d’énergie des habitants. Cela vous permettra de récupérer vos loyers entièrement et à temps. Assurez le confort des locataires et vous sécurisez les versements de loyers. Optimisez l’espace en mettant terrasses, balcons, baies vitrées, etc. Les habitants doivent surtout être en sécurité.