De nos jours, la majorité des citoyens louent une habitation. Les frais de loyer sont devenus des charges inévitables qui vous suivent des fois durant toute votre vie. Mais habiter dans une location meublée est très avantageux pour les personnes qui n’en ont pas pour longtemps, en particulier pour les étudiants qui doivent suivre une formation à l’université, ou pour les familles qui voudraient passer des vacances quelque part.

Mais depuis la loi Alur du 26 mars 2014, les locataires des habitations meublées doivent souscrire à une assurance habitation meublée.

Assurance habitation meublée : comment doit-on souscrire ?

Assurance habitation meubleAu moment où le locataire s’apprête à rejoindre une compagnie d’assurance pour souscrire à une assurance habitation meublée, il devrait déjà être au courant de certaines informations sur sa future demeure pour se munir des documents renseignant ces points suivants :

  • La surface de l’habitation en m2 ;
  • L’année de construction de l’habitation ;
  • Les options de sécurité présentes dans l’habitation, telles que : l’alarme, détecteur de fumée, etc ;
  • Le nombre de chambres ;
  • La période dans laquelle l’habitation sera vide.

Il est également préférable au client de lire l’intégralité des conditions de bail, les garanties offertes ainsi que les frais de la location qui sont inscrits sur le contrat d’assurance. Le locataire doit aussi s’informer davantage auprès du propriétaire sur l’état de l’habitation, comme la qualité des canalisations ou autres, pour prévoir un éventuel sinistre.

Dans le cas d’un sinistre dans l’habitation, le locataire est contraint de le signaler au bout de 15 jours maximum, via l’envoi d’une lettre recommandée sans oublier l’avis de réception.

Assurance habitation meublée : est-ce indispensable ?

Pour les personnes qui voudraient louer une habitation meublée, doivent souscrire à une assurance habitation meublée. C’est ce que la loi Alur dicte depuis qu’elle est entrée en vigueur le 29 mars 2014, cette loi oblige les locataires à souscrire pour le minimum possible à une garantie  »Risques locatifs » qui leur donnera la possibilité de se couvrir contre :

  • Les dommages causés par les eaux ;
  • Une possibilité d’explosion dans l’habitation ;
  • Une possibilité d’un incendie ;
  • Les dommages qui peuvent être causés à une tierce personne (responsabilité civile).assurance habitation

Notez également que dans le cas où les locataires ne souscrivent pas à une assurance habitation meublée, le bailleur ou le propriétaire de l’habitation a le droit de refuser catégoriquement de signer le contrat de bail. Il peut aussi souscrire à une assurance pour le compte du locataire pour garantir sa responsabilité locative.

En revanche, il faut savoir que l’assurance propriétaire non-occupant est facultative pour les propriétaires, mais il vous est conseillé de la souscrire pour éviter les imprévus et vous couvrir contre le risque d’incendie ou de vol, au moment où votre habitation est vacante, ou dans le cas où votre locataire n’est pas assuré ou sa présomption de responsabilité n’est pas valide.

Une assurance habitation immédiate, c’est possible et rapide

Si vous avez besoin d’un contrat dans les plus brefs délais, vous ne devez pas perdre votre temps sur les sites des assureurs. De ce fait en cas d’urgence, vous aurez rendez-vous sur cette plateforme qui vous permet clairement de gagner du temps. En effet, vous avez un formulaire prêt à l’emploi qui rassemble toutes vos informations personnelles.

  • Il interroge ainsi la base de données et il peut en quelques secondes vous trouver rapidement un assureur digne de ce nom.
  • Le devis est gratuit et surtout il reste efficace pour dénicher le meilleur rapport qualité/prix en fonction de vos besoins les plus précis.
  • Moins de deux minutes sont suffisantes pour avoir une assurance habitation et la souscription est immédiate.
  • Vous validez alors le devis, vous utilisez votre carte bancaire pour payer la facture et vous recevez rapidement votre contrat.

Il sera également possible de profiter d’une attestation que vous pourrez transmettre à votre bailleur par exemple. C’est souvent l’une des conditions les plus importantes pour avoir le droit de retirer les clés de votre logement. Sans cette assurance, le propriétaire est en droit de vous refuser l’accès et la signature du bail.