Lorsqu’un locataire ne paie pas son loyer, il peut falloir des mois pour que le propriétaire ou le bailleur de pouvoir récupérer son logement et de trouver un nouveau locataire. Pendant ce temps, le propriétaire continue à faire des paiements hypothécaires et à engager des dépenses immobilières supplémentaires, tout en perdant des revenus locatifs. Mais il existe une solution : l’assurance loyer impayé.

Le service des assurances de loyer impayé reconnaît l’importance d’obtenir des paiements de loyer réguliers de la part des locataires afin de protéger l’investissement et de maintenir les revenus du propriétaire. C’est pourquoi, elles proposent une couverture unique contre le non-paiement du loyer, pour indemniser les propriétaires pour les revenus locatifs perdus en raison de la défaillance des locataires.

Que représente l’assurance pour garantie de loyer ? : fonctionnement

L’assurance garantie de loyer est une police de gestion des risques qui protège les propriétaires contre les pertes financières si un locataire ne paie pas son loyer. Si un locataire assuré n’effectue pas ses paiements pendant une certaine période, cette assurance couvre le loyer mensuel durant une période prédéterminée :

  • l’assurance garantie de loyer protège les propriétaires d’une perte de revenus : si un locataire prend du retard ou ne paie pas son loyer ;
  • les primes sont normalement payées par les propriétaires : mais il est possible de demander au locataire de les payer en supplément du loyer ou si le bail le mentionne par écrit ;
  • pour souscrire l’assurance, les assureurs tiennent compte de la stabilité financière et de la solvabilité des locataires.

Comprendre l’assurance de garantie de loyer

Le propriétaire est confronté au pire cauchemar d’un locataire qui ne peut ou ne veut pas payer son loyer. Les particuliers et les entreprises qui louent des biens immobiliers ont généralement le choix entre de nombreux plans, y compris la possibilité de couvrir les bâtiments et leur contenu ainsi que les frais juridiques d’expulsion d’un locataire. Certains de ces plans peuvent faire référence à ce que l’on appelle la « couverture locative ». Toutefois, cela ne garantit pas qu’ils seront indemnisés si le locataire prend du retard dans ses paiements.
La garantie de loyer est désormais disponible en France pour répondre à ces besoins spécifiques. Ces produits sont expressément conçus pour préserver les revenus d’un propriétaire si un locataire n’effectue pas ses paiements.
Une assurance de garantie de loyer, comme une assurance hypothécaire privée (PMI), protègent le propriétaire plutôt que le locataire. Si le locataire ne paie pas son loyer, l’assureur, agissant en tant que garantie va le payer pendant une période donnée.

Les locataires qui ne paient pas leur loyer sont toujours responsables du montant dû ainsi que des frais de justice. Le garant a le pouvoir d’engager une action en justice contre un locataire défaillant, y compris l’expulsion et le signalement aux agences d’évaluation du crédit.
Certains propriétaires peuvent choisir de ne pas payer d’assurance de garantie de loyer parce qu’ils sont convaincus que la vérification des antécédents et du crédit des locataires qu’ils ont effectué avant de leur louer leur maison et de leur remettre les clés démontre qu’ils sont financièrement capables d’effectuer les paiements mensuels du loyer.

Cependant, les circonstances peuvent changer. Par exemple, en raison d’une récession économique, le locataire peut perdre son emploi et ses revenus. Il peut aussi divorcer ou se voir offrir un emploi dans un autre endroit et choisit de partir sans honorer l’accord de location.
Lorsqu’un propriétaire dépend des revenus locatifs pour payer l’hypothèque ou couvrir d’autres obligations, le refus de payer d’un locataire peut avoir des conséquences importantes.

Les limitations de l’assurance garantie de loyer

Les compagnies d’assurance ne fournissent pas d’assurance de garantie de loyer sans examen approfondi. Par conséquent, si un locataire a des antécédents de retards de paiement, sa demande de garantie de loyer sera presque certainement refusée.
En outre, pour avoir droit à une telle assurance, le locataire doit avoir un emploi stable dont le salaire est suffisant pour couvrir le loyer du logement qu’il a l’intention de louer. Dans le cas contraire, les assureurs voudront un garant disposant de ressources financières suffisantes pour payer les déficits éventuels.