Le chômage est une inquiétude pour tous les travailleurs, car c’est une situation difficile qui complique la recherche d’un nouvel emploi.

Afin d’aider les nouveaux chômeurs à se concentrer sur leurs recherches, l’état a mis en place les allocations chômage, mais il y a de nombreuses conditions à valider afin de les toucher, et cet article s’y intéressera de très prés.

Conditions pour toucher les allocations chômage

Les allocations chômage, aussi appelées aide au retour à l’emploi sont une somme versée mensuellement par l’état afin de vous aider pendant votre recherche d’un nouvel emploi.

toucher les allocations chômageElles peuvent couvrir jusqu’à 60% de votre ancien salaire. Mais afin de bénéficier des allocations chômage, il y a un nombre de conditions à remplir, ces conditions sont :

  • Ne pas avoir quitté son dernier emploi volontairement, car si vous avez démissionné de votre dernier emploi, ou de l’avant dernier si le dernier a duré moins de trois mois, alors vous êtes exclu des aides aux chômage.
  • Avoir travaillé 88 jours (ou 710 heures) au cours de la dernière année, pas obligatoirement chez le même employeur, cela peut être la somme de jours de travail chez plusieurs employeurs.
  • Être physiquement capable de travailler, sinon vous serez réorienté vers les allocations médicales selon votre cas.
  • Être inscrit dans la liste des demandeurs d’emploi.
  • Être activement à la recherche d’un emploi (envoie de CV, candidature spontanés, etc).
  • Ne pas avoir l’âge de la retraite ou l’avoir dépassé.

Après étude de votre dossier et si vous remplissez les conditions d’éligibilité aux allocations chômage, vous serez appelé pour un entretien où sera calculé le montant de vos allocations.

Calculer ses allocations chômage

Le calcul des allocations chômage est assez facile une fois qu’on connait la méthode utilisée par les autorités compétentes.

Pour calculer le montant des allocations chômage d’une personne, les premiers facteurs à prendre en compte sont : le salaire fixe, les heures supplémentaires, les primes, les bonus attribués, etc. La somme de tous ces facteurs composera ce qui est appelé le salaire journalier de référence (SJR), ensuite deux calculs se font :

  • 57% du salaire journalier de référence.
  • 40,4% du salaire journalier de référence, auquel sont ajoutés 11,92 € par jour.

Après ces calculs, le montant le plus élevé est choisi, ce montant est multiplié par le nombre de jours par mois et ce sera donc le montant de vos allocations mensuelles.

Si vous voulez avoir un montant plus exact, vous pouvez utiliser des simulateurs qui calculent le montant exact et répondent aux questions que vous vous posez à propos des allocations chômage.

Le calcul du chômage après une rupture conventionnelle

calcul du chômage après une rupture conventionnelleCertains contrats sont particulièrement complexes à comprendre et c’est le cas de la rupture conventionnelle.

Les salariés doivent alors se renseigner le plus possible pour être certain de toucher le montant le plus intéressant. Depuis quelques années, les entreprises ne souhaitent pas forcément opter pour le licenciement puisqu’il a des conséquences plus ou moins importantes. Les Français se posent alors cette question très pertinente : combien vais-je toucher de chômage ? La réponse dépend de votre départ, car si vous avez une rupture conventionnelle, serez-vous en mesure d’avoir de l’argent ?

  • Ce mode de séparation est compatible avec l’allocation chômage.
  • Le montant sera alors le même que celui obtenu pour un licenciement par exemple.
  • Vous devez toutefois être inscrit à Pôle Emploi pour espérer avoir une somme assez convenable.
  • Bien sûr, vous devez mettre en avant votre désir de rechercher à nouveau un travail même si vous avez bénéficié de cette rupture.
  • Pour connaître le montant, il est nécessaire de calculer le salaire journalier de référence.
  • Vous pourrez également profiter d’une allocation chômage si vous étiez à temps partiel.

Vous pouvez désormais répondre à cette question si un ami a tendance à vous la poser : combien vais-je gagner au chômage ? Il est toutefois conseillé de se rapprocher des experts pour que le calcul soit un peu plus précis, mais vous aurez des simulateurs sur Internet qui devraient vous aider. Cette période est souvent difficile puisque vous êtes plongé dans une situation complexe à gérer à cause de la perte de votre emploi. Vous aurez toutefois le droit à cette allocation, cela devrait vous permettre de retrouver rapidement un travail dans les meilleures conditions.

Le délai de versement pour l’allocation

Il ne suffit pas de répondre à cette interrogation : combien vais-je toucher au chômage ? Vous devez aussi vous attarder un peu plus sur les délais de versement. Lorsque vous stoppez votre travail, il n’est pas envisageable d’avoir immédiatement l’argent provenant du chômage. En effet, il y a un délai de carence de 7 jours. Lorsque cette semaine sera passée, vous serez en mesure de recevoir le montant obtenu lors du calcul.

Par contre, si vous avez eu des indemnités dans le cadre de cette rupture conventionnelle, il y a de grandes chances pour que le délai soit plus conséquent.

Il faudra alors vous renseigner sur la mise à disposition, cela vous permettra de vous organiser dans les meilleures conditions.

Dans tous les cas, le différé est plafonné, vous ne pourrez donc pas attendre plus de 75 jours afin de profiter de cette allocation chômage dans les meilleures conditions. Vous êtes alors en mesure de partager une réponse précise et fiable pour cette question : combien vais-je toucher au chômage selon le calcul ?

Il est tout de même possible de calculer le délai supplémentaire, car il suffit de prendre en compte plusieurs éléments. En effet, vous devez prendre en compte les indemnités obtenues avec la rupture conventionnelle. Elles ne sont pas toujours conséquentes, cela dépend de votre négociation et de votre ancienneté au sein de cette entreprise. Plus votre collaboration aura été longue et plus vous pourrez espérer un montant élevé.

Il faut alors réfléchir à cette négociation afin de tirer profit de cette situation pour qu’elle soit finalement en votre faveur.

Vous devez ensuite diviser le montant par 90, cela vous permet de déterminer avec un peu plus de précision le nombre de jours concernant le délai. Lorsque ce dernier sera terminé, vous serez en mesure de profiter de vos allocations pour le chômage. Ce sont des informations données à titre indicatif, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de Pôle Emploi par exemple.

Comment convertir votre salaire brut en net ?

Si différents outils existent pour connaître l’indemnité chômage que vous allez percevoir, vous pouvez également trouver des simulateurs pouvant convertir votre salaire brut en net.

convertir votre salaire brut en netIl faut savoir qu’il y a une différence importante entre le salaire brut et le salaire net. En vous rendant sur le site de notre partenaire, vous pourrez obtenir votre salaire brut converti en net. Pour savoir d’où vient la différence entre votre salaire brut et votre salaire net, il suffit de regarder les différentes lignes de votre bulletin de salaire. Vous pourrez y apercevoir les cotisations sociales qui ont été prélevées.

Il faudra partir du salaire brut du salarié pour calculer les cotisations patronales, qui sont comprises entre 25 et 42% du salaire brut. Les cotisations patronales sont payées par l’entreprise. Cela n’a aucun impact sur les revenus des salariés. En ce qui concerne les cotisations salariales, elles représentent aux alentours de 22% du salaire brut et vont être déduites du salaire brut pour donner le salaire net. Tous ces prélèvements représentent les cotisations sociales, qui vont être utilisées pour prendre en charge financièrement le service de protection sociale français.