De façon générale, les banques octroient les crédits immobiliers aux personnes qui sont toujours actives. Il s’agit essentiellement de personnes dont l’âge tourne autour de 30 ans. Cependant, les personnes âgées de plus de 65 ans peuvent également avoir l’intention de souscrire à ces emprunts. Si vous vous demandez s’il est possible de souscrire à un prêt immobilier en étant âgé de plus de 65 ans, voici quelques détails sur la situation !

Effectuer un prêt à la retraite ?

Avoir 65 ans, c’est avoir l’âge de partir à la retraite ou d’être en préretraite. Dans certains cas, certaines personnes y sont déjà, ce qui signifie que la vie professionnelle a connu un arrêt. Bien sûr, pour contracter un prêt immobilier, il serait idéal de le faire sur le long terme de préférence avant l’âge de la retraite.

Mais il se fait que ces derniers temps, la majeure partie des organismes financiers reconnaissent que le taux des emprunteurs seniors a augmenté considérablement. Ceci est essentiellement dû au fait que leur pouvoir d’achat est également à la hausse.

Ainsi, il est tout à fait possible que les emprunteurs seniors contractent un emprunt immobilier avant que leur vie active ne connaisse la fin. Aussi, il faut remarquer que de plus en plus les seniors ressentent le besoin de changer de logement. Cela leur permettra de disposer un immeuble plus confortable.

Il n’est donc pas rare de voir aujourd’hui des seniors devenir propriétaires d’une demeure. Par conséquent, obtenir un prêt immobilier à 65 ans un bel et bien possible, mais à condition que vous ayez un âge de fin de prêt d’au plus 95 ans.

Qu’en est-il du crédit immobilier après 65 ans ?

Il existe un grand nombre de solutions qui permettent aux personnes âgées de plus de 65 ans d’obtenir un bien immobilier. L’avantage de ce type de prêt est qu’il est possible de l’étendre sur une certaine durée. Celle-ci peut aller de 20 à 30 ans. Mais dans la plupart des cas, après l’âge de 75 ans, le fait de souscrire à une assurance emprunteur est une charge financière excessive. En effet, que le taux d’endettement est très important à ce stade-là. C’est la raison pour laquelle les banques ont tendance à refuser les dossiers de cette catégorie de senior.

Il sera donc nécessaire pour en profiter, de prendre contact avec des institutions financières spécialisées dans ce type de prêt. Elles seront en mesure de répondre à toutes les demandes de nature atypique. Outre cela, il faut également admettre que la société a étendu son expertise pour mettre en place des services destinés aux personnes dans une situation hors norme.

Par ailleurs, le taux d’intérêt qui est appliqué est conforme à celui exigé par le marché. Il ne varie donc pas en fonction de l’âge de l’emprunteur. Néanmoins, si l’emprunt doit être étendu sur 10 ou 15 ans, certains paramètres seront pris en compte pour sa détermination. Il s’agit entre autres du projet à réaliser ou encore du bien immobilier en question. Les dossiers relatifs à la situation personnelle et les revenus de l’emprunteur sont également des facteurs considérables.

Qu’en est-il de l’assurance emprunteur ?

Pour autant qu’il vous ait été donné de comprendre, les seniors constituent une population de clients très importante pour les banques. C’est ce qui peut justifier l’absence de conditions particulières ou spécifiques pour un emprunt immobilier. Mais en ce qui concerne l’assurance emprunteur, il faut quand même reconnaître que cela représente un frein pour un emprunt immobilier après 65 ans. Bien sûr, l’assurance est réclamée de façon automatique par les banques. C’est d’ailleurs l’une des conditions essentielles pour que le prêt soit octroyé.

C’est pour cela qu’il est possible de repousser l’âge de fin de prêt jusqu’à 95 ans dans certains cas. Mais il y a une condition à respecter : l’assurance emprunteur ne doit pas être groupée, mais individuelle. C’est d’ailleurs ce qui donne la possibilité de profiter d’une mensualité dégressive.

Qui plus est, les tarifs appliqués pour une assurance emprunteur après 65 ans sont assez élevés. De plus, le taux d’assurance sera déterminé en fonction de certains éléments comme le profil du demandeur ou son état de santé. Dans le cas où l’emprunteur a des problèmes de santé, le taux d’usure devra être appliqué. Le crédit dans ce cas demeurera inaccessible. Dans ce cas, se tourner vers un organisme spécialisé est la solution adaptée. Il vous permettra entre autres de trouver un montage financier spécifique.

bâtiment façade

Qu’en est-il de l’investissement loi Pinel sur Lille ?

Passé un certain âge, il n’est pas toujours évident d’investir dans l’immobilier, à moins de ne pas avoir besoin de demander un prêt. Mais avouons-le, c’est plutôt rare. Pourtant investir dans la pierre peut permettre de transmettre un patrimoine à vos enfants et également améliorer votre retraite. Si vous voulez en savoir plus sur la loi Pinel, vous pouvez vous renseigner ici https://www.invest-immo-lille.com/loi-pinel-lille/. Sachez en tout cas, que s’il existe un âge minimum de 18 ans pour bénéficier de la loi Pinel, il n’y a pas d’âge maximum imposé. Pour autant, il est préférable de bien se renseigner en amont, pour savoir ce qui est intéressant pour vous. En passant par un cabinet spécialisé, comme celui d’Alexandre Wirth à Lille, vous aurez le droit aux meilleurs conseils.

  • Vous serez aiguillé sur l’investissement qui est le plus rentable pour vous, qu’il soit en loi Pinel ou non.
  • Vous pourrez décider de manière éclairée, sur le nombre d’années pendant lequel vous allez laisser votre bien en location, pour avoir la meilleure réduction d’impôt possible. Par exemple, si vous choisissez la durée minimale qui est de 6 ans, vous pourrez bénéficier de 12 % de réduction d’impôt par rapport au montant du bien. Si vous avez plus de 65 ans, il peut être difficile d’envisager les 12 années de location.
  • Vous serez aussi conseillé dans les démarches administratives, pour l’obtention du prêt et également dans l’assurance liée à l’emprunt, qui est encore plus indispensable vu votre situation pour protéger votre conjoint.
  • Vous pourrez également vous projeter sur la future location, en connaissant notamment le montant du loyer. Vous pourrez aussi savoir si vous pouvez louer à un membre de votre famille. Dans le cas de la loi Pinel, vous pourrez louer à vos enfants et petits-enfants, à la condition qu’ils ne soient pas rattachés à votre foyer fiscal.