Bien qu’étant assez rentable, l’investissement immobilier peut être une source de casse-tête. Vous envisagez d’acquérir un bien immobilier et vous vous retrouvez dans un dilemme. En réalité, vous êtes confronté au choix du type de projet et vous vous demandez s’il faut opter pour le neuf ou l’ancien. Il faut dire que cette dernière option gagne de plus en plus de terrain. Cela est notamment dû à ses nombreux avantages. Quels sont-ils ?

Un prix plus abordable

L’un des principaux avantages de l’investissement immobilier concerne le prix. C’est d’ailleurs l’un des premiers éléments que l’on regarde quand vient le moment de passer à l’action. Sur ce point, l’immobilier ancien est plus avantageux que le neuf. En effet, le prix à l’achat est moins élevé. Le coût du logement ancien est 10 à 20 % moins élevé que celui du neuf. Cela est dû aux décotes dont vous bénéficiez en raison des différents travaux que vous aurez à effectuer.

D’un côté, la décote est très intéressante, car elle vous permet d’améliorer le rendement de votre projet. Notez toutefois que son montant dépend des travaux de rénovation nécessaires. Quoi qu’il en soit, il varie entre 7 et 15 %. Si vous vous y prenez bien, vous pouvez tirer un bon rendement de cette décote après la réalisation des travaux. D’un autre côté, elle vous permet de faire d’importants bénéfices dans le cas où vous revendez votre bien immobilier.

La présence en centre-ville

En général, il y a plus de biens immobiliers anciens dans les centres-villes qu’ailleurs. Cela constitue un avantage important, car ce sont des zones à très fortes demandes. Vous n’aurez aucun mal à tirer un très bon prix si vous mettez votre bien immobilier en location dans les centres-villes. Dans le même temps, vous ferez d’importantes plus-values si vous décidez de revendre votre bien. La localisation de l’immobilier ancien a un grand impact sur son rendement.

En centre-ville, votre bien sera proche de certaines commodités comme les écoles, les commerces, les entreprises, les réseaux de transports, etc. Tout cela contribue à rendre attractif votre bien. Par conséquent, il vous sera très avantageux d’investir dans un immobilier ancien situé en centre-ville. Vous pouvez par exemple faire votre investissement à Paris, Bordeaux, Nantes, Rennes ou Lyon.

Une fiscalité intéressante

Lorsque vous optez pour l’investissement dans l’immobilier ancien, vous bénéficiez de nombreux avantages fiscaux.

Le régime du déficit foncier

L’un des avantages fiscaux dont vous bénéficiez en investissant dans l’ancien est le régime du déficit foncier. Il vous permet de profiter d’une réduction d’impôt tout au long de la durée de l’emprunt fait pour financer les travaux de rénovation. Il s’agit en fait d’une déduction de certains travaux sur les revenus fonciers imposables. Le montant de la réduction avoisine 10 700 € par an. Pour bénéficier de cette réduction d’impôt, vous devez d’abord déclarer un déficit foncier.

Il faut également préciser que cet avantage ne concerne pas tous les travaux. Ceux-ci doivent servir à remettre le bien ancien en bon état. Ils doivent également améliorer le confort et les performances énergétiques. Le régime du déficit foncier ne s’applique donc pas sur les travaux de construction.

Le dispositif Pinel ancien

Vous savez certainement que le dispositif Pinel a certains avantages sur le neuf. Il en possède également sur l’ancien. En effet, il offre à peu près les mêmes avantages pour l’immobilier ancien que pour le neuf. Le dispositif Pinel ancien vous permet d’obtenir des réductions d’impôts à raison de :

  • 12% pour une durée d’engagement de 6 ans,
  • 18% pour une durée de 9 ans,
  • 21% pour 12 ans.

Cependant, il y a certaines conditions pour bénéficier des avantages de ce dispositif. Vous devez nécessairement investir dans un bien immobilier en très mauvais état et y faire des travaux de rénovation. Le bien en question doit être un logement ou un local commercial.

La loi Malraux

La loi Malraux vous permet de bénéficier d’une réduction comprise entre 22 et 30% sur le montant des immeubles à réhabiliter. Il s’agit de la restauration de l’intérieur et de l’extérieur du bien ancien. Outre la réhabilitation, l’immeuble doit également être destiné à la location pour bénéficier des avantages de la loi Malraux. Le bien immobilier doit aussi être situé en centre-ville, dans des zones bien définies. Par ailleurs, l’ultime condition pour bénéficier de ce régime est de vous engager à louer l’immobilier ancien pendant 9 ans minimum.

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ)

Le Prêt à Taux Zéro est aidé par l’état et vous permet de financer une partie de l’achat du bien immobilier ancien. Toutefois, le PTZ est soumis à certaines conditions. La première concerne des ressources à ne pas dépasser. La seconde, c’est que vous ne devez pas être propriétaire de votre résidence principale les deux années qui précèdent le prêt. Vous pouvez également obtenir le Prêt à Taux Zéro à condition que vous réalisiez effectivement les travaux de rénovation.

Outre le PTZ, vous pouvez bénéficier de plusieurs autres aides pour financer l’achat de votre bien ancien. Vous avez par exemple les aides de la CAF, des collectivités, de la MSA ou encore les subventions de l’ANAH.

Comme vous pouvez le constater, l’investissement dans l’immobilier ancien possède énormément d’avantages. Vous pouvez tirer de gros bénéficier en rénovant, puis en mettant en location ou en revendant un immeuble ancien.