Êtes-vous à la recherche d’un nouveau projet immobilier dans lequel investir ? Et si vous vous lanciez dans la location saisonnière ! Très bénéfique, cet investissement consiste en réalité à mettre en location sa propriété secondaire ou principale pendant un week-end ou les vacances. Cependant, comme pour tout projet, il faut une certaine préparation en amont. C’est justement ce sur quoi nous vous renseignons dans ce contenu. Focus !

La déclaration de la propriété

Pour un investissement locatif saisonnier, l’une des premières étapes à franchir est de déclarer votre propriété en location de vacances. En fait, la location saisonnière est un « meublé de tourisme », contrairement à un bail de type classique. Comprenez par meublé de tourisme, un type d’habitation touristique destinée exclusivement au locataire pour une période bien précise. Pour qu’un bien soit considéré comme « meublé de tourisme », il doit comporter au minimum :

  • des ustensiles de cuisine ;
  • une literie ;
  • une gazière ou des plaques chauffantes ;
  • des meubles ;
  • un réfrigérateur.

Pour ce qui concerne la déclaration, il n’y a aucune démarche à entreprendre si votre appartement ou maison est en même temps votre propriété principale. Cependant, pour toute propriété secondaire, il est obligatoire de faire une déclaration auprès de la mairie. Il convient de souligner que la déclaration est obligatoire dans certaines villes, et ce, peut importe le type de logement ou d’appartement. Cette règle s’adresse :

  • aux communes de plus de 200 000 résidants ;
  • aux communes des départements des Hauts de Seine, de Seine Saint-Denis et u Val-de-Marne ;
  • à toute autre commune sur délibération de l’EPCI ou décision du préfet.

Pour les investisseurs qui souhaitent mettre leur propriété en location hors de la France, ils devront au préalable disposer d’une licence touristique. La demande de ce document se fait dans le pays où se trouve le bien à mettre en location.

La souscription à l’assurance

Une fois que vous avez déclaré votre propriété en location de vacances, vous devez ensuite souscrire à une assurance, bien que cela ne soit pas obligatoire. En réalité, les propriétaires qui souhaitent mettre leur propriété en location sur une courte durée sont considérés comme des non-occupants. De ce fait, il n’est pas obligatoire de souscrire à une assurance. Cependant, une assurance s’avère importante pour couvrir le logement en cas de dégâts comme la fuite des eaux, l’incendie, etc.

Différentes solutions s’offrent aux propriétaires dans ce cas. L’une d’entre elles concerne l’extension de garantie multirisque habitation auprès de votre compagnie d’assurance. Cette formule couvre l’abandon de recours. Cela signifie qu’en cas de dégâts causés aux voisins, ce sont vos locataires qui en seront responsables. L’autre possibilité qui s’offre à vous est de souscrire à une formule d’assurance pour le compte de ce qui appartiendra. Avec ce type d’assurance, vous déchargez vos potentiels locataires de toute responsabilité d’assurance.

Outre ces deux options, vous pouvez vous assurer que vos locataires sont bien couverts par leur assurance habitation en cas de dégâts durant leur séjour.

La rédaction de l’annonce descriptive

Il est évident qu’une meilleure communication permettra d’attirer ou de séduire de potentiels locataires. Cela passe donc par la rédaction d’une annonce retraçant toutes les informations essentielles à une réservation. Vous devez donc veiller à ce que cette annonce soit bien détaillée afin que le locataire puisse rapidement se projeter sur votre logement. En parlant de détails, l’annonce doit renseigner sur le nombre de chambres, de pièces, le type de décoration, les meubles à disposition, l’accessibilité du logement, etc. Par ailleurs, l’annonce doit non seulement être réaliste, mais aussi honnête tout en décrivant les alentours comme les musées, les restaurants, les commerces, etc.

Entre autres, il est fortement recommandé de traduire l’annonce d’un bien locatif en plusieurs langues. Cela offre en effet l’avantage d’attirer des touristes ou aventuriers étrangers. À défaut de rédiger l’annonce vous-même, vous avez la possibilité de la confier à une agence web. Il est clair que cette dernière dispose de meilleures qualités pour vous sortir une annonce captivante et séduisante.

La fixation des prix

Pour ce qui concerne les tarifs des biens mis en location saisonnière, il n’y a aucune règlementation en vigueur. Ainsi, chaque propriétaire est libre de fixer le prix à sa guise. Cependant, il se doit de prendre certains paramètres en compte pour bien définir le prix. À cet effet, il est conseillé d’étudier les annonces d’autres concurrents. Pour vous faciliter la tâche, rendez-vous directement sur les plateformes de réservations locatives en ligne puis sélectionnez les propriétés ayant des caractéristiques semblables à la vôtre. Cependant, si vous avez des doutes par rapport aux tarifs fixés, il est tout à fait possible d’utiliser des outils de calcul en ligne pour une estimation tarifaire. Vous pouvez par ailleurs faire appel aux services d’une agence spécialisée en gestion de location de vacances.

Idéalement, après avoir défini le prix, vous devez prendre de bonnes photos de votre logement avant de passer à l’inventaire de tous les équipements présents dans le logement. Une fois que tous ces éléments sont réunis, vous pouvez enfin mettre votre annonce en ligne.